Sols et aéroports

Le sol est une ressource limitée et non renouvelable. Dans l’attente de textes réglementaires sur la protection des sols, dont l’opportunité a été avérée en 2002 dans un message commun de l’Agence européenne de l’environnement et du Programme des nations unies pour l’environnement, le STAC a étudié les modalités de mise en œuvre d’une surveillance de la qualité des sols aéroportuaires.

Depuis 2005, plusieurs études sur la pollution des sols aéroportuaires, réalisées avec le concours du Centre d’études techniques de l’équipement Nord Picardie, de plusieurs organismes spécialisés sur les sols (INERIS, AdP, BRGM, ENSAIA, Direction des études économiques et de l’évaluation environnementale) et le soutien financier et techniques de plusieurs aéroports ont permis, pour la première fois, de caractériser l’impact des activités aéroportuaires sur la qualité des sols.

Les principaux enseignements tirés de ces études ont contribué à la parution d'un guide technique sur l’impact des activités aéroportuaires sur la qualité des sols.

Cet outil est voué à être diffusé non seulement aux exploitants des plateformes aéroportuaires désireux d’intégrer la problématique de la pollution des sols dans leur stratégie environnementale, mais aussi à des bureaux d’études ou autres professionnels en charge de réaliser un diagnostic de la qualité des sols aéroportuaires.

L’architecture de ce guide repose sur deux piliers complémentaires :

Bibliographie

2010. Guide technique sur l'impact des activités aéroportuaires sur les sols

2007. Problématique de la pollution des sols aéroportuaires.


Page mise à jour le 26/3/2012