Instrument de mesure automatique de glissance (IMAG ou IRV)

Fiche laboratoire IMAG

L'adhérence à la piste des pneumatiques d'un avion est essentielle pour :

  • le freinage à l'atterrissage ou en cas de décollage interrompu,
  • la mise en rotation des roues à l'impact à l'atterrissage,
  • le contrôle au roulage de la direction.

La glissance sur chaussée mouillée, mais non polluée (neige, glace...), dépend de nombreux facteurs, à savoir :

  • la vitesse de l'avion,
  • les caractéristiques et la pression des pneumatiques,
  • l'épaisseur du film d'eau sur la chaussée,
  • la rugosité du revêtement.

La mesure qui permet le mieux d'apprécier l'adhérence des avions sur une chaussée dans des conditions données est celle du coefficient de frottement longitudinal.

Faisant l'objet d'un brevet détenu conjointement par le STAC et Aéroports de Paris, l'Instrument de mesure automatique de glissance (IMAG) se présente sous la forme d'une remorque tractée constituée:

  • d'un châssis à deux roues porteuses supportant :
    • un bras articulé équipé d'une roue de mesure ,
    • deux roues de référence permettant de mesurer la vitesse,
    • un module électronique et un micro-ordinateur permettant le contrôle et l'exécution du processus d'essai,
    • un système électronique intégré de contrôle du système hydraulique de freinage de la roue de mesure,
  • d'un véhicule tracteur gérant notamment le système de mouillage.

Les principales caractéristiques techniques de l'IMAG sont :

  • un système de mouillage, asservi à la vitesse, simulant un film d'eau de 1 mm,
  • l'appareil est équipé pour atteindre 140 km/h,
  • le taux de glissement peut être maintenu constant à toute valeur choisie entre 0 et 100% (compatible avec les taux de 5 à 20% caractéristiques des dispositifs antibloquants sur les roues d'avion).

S'agissant du taux de glissement (part, exprimée en pour-cent de la vitesse au sol, de l'excès de celle-ci sur la vitesse de rotation de la roue mesurée sur sa circonférence), il a été observé que l'adhérence passe par un maximum lorsque le taux de glissement se situe dans une plage généralement (mais non toujours) comprise entre 5 et 20 %.

 

FICHIER INEXISTANT : des707-2.gif

Le procédé de mesure consiste à freiner la roue de mesure afin de lui imposer un taux de glissement constant, à vitesse stabilisée du véhicule tracteur.

La mesure en continu du couple de freinage et de la charge appliquée à la roue de mesure permet une conversion automatique en coefficient de frottement. L'adhérence est estimée acceptable, lorsque, selon la vitesse de déplacement de l'IMAG, le coefficient de frottement longitudinal est supérieur ou égal à 0,30 à 65 km/h et 0,20 à 95 km/h.

Ajoutons enfin, concernant l'IMAG, qu'il est également utilisé, sans mouillage artificiel, dans un cadre opérationnel en conditions hivernales (présence de neige, glace fondante, etc.), afin d'informer les pilotes de l'état de surface d'une piste immédiatement avant atterrissage et décollage.

Grâce à une instrumentation complémentaire, l'IMAG peut en outre quantifier la présence sur la chaussée de contaminants épais par l'indication d'une épaisseur d'eau équivalente.

FICHIER INEXISTANT : 65kmhvilla.gif

FICHIER INEXISTANT : mesure_60_retour.gif

Mise à jour le 4 décembre 2017