Les études de capacité aéroportuaire ont pour objet d'évaluer les performances d'un aéroport, notamment par la détermination du débit maximal de trafic, exprimé en mouvements d'avions ou en passagers par unité de temps, qu'il est en mesure d'accepter dans des conditions satisfaisantes pour les exploitants. La capacité aéroportuaire constitue un élément d'aide à la décision dans le cadre de la planification de l'infrastructure et dans celui de la coordination des aéroports.

La division « Sécurité et Capacité Aéroportuaire » du STAC réalise des études de capacité qui portent sur l'aire de mouvement (sol) des avions et sur l’espace aérien proche d’un aéroport. Elles peuvent également évaluer, y compris du point de vue environnemental, certains concepts innovants modifiant les règles d’exploitation.

Pour réaliser ses études de capacité, le STAC dispose de différents outils :

  • outil de calcul analytique développé en interne,
  • CAST, outil de simulation en temps accéléré conçu par la société Airport Research Center (Allemagne).

Ces outils permettent de simuler le trafic en vol et le trafic au sol de manière synchronisée, ceci afin d’élargir les domaines d’application des études effectuées au profit des différentes directions de la DGAC, la DTA (direction du transport aérien), principal commanditaire, mais aussi la DSAC (direction de la sécurité de l’aviation civile), la DSNA (direction des services de la navigation aérienne) et des autres acteurs du transport aérien.

plaquette Capacité de l’aéroport et de son espace aérien

Mise à jour le 16 octobre 2017