Simulation des atterrissages et décollages à Lyon-Saint-Exupéry

À Lyon-Saint-Exupéry, simulations précises d'opérations face au Sud mélangeant avions à l'arrivée (en rouge, sur la piste la plus à l'Est) et avions au départs (en bleu, sur la piste la plus à l'Ouest).
Les messages apparaissant en bas en blanc correspondent à la description des interactions à la radio entre le contrôle aérien et un avion pendant la durée pour laquelle le message en question est affiché.
Les indicateurs affichés permettent de visualiser certains des indicateurs d'intérêt permettant de calibrer les modèles de manière à ce qu'ils soient représentatifs des opérations réelles.
La simulation se déroule ici à environ six fois la vitesse réelle.
 
 

Optimisation des départs sur l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry

La vidéo met en évidence les gains sur les temps de roulage permis par une optimisation des heures de départs bloc des avions telle que prévue dans les concepts de gestion locale des départs utilisés pour la mise en œuvre d'un A-CDM (airport collaborative decision making).
À gauche, les avions quittent leur stationnement aux heures "prévues" suivant leur programmation.
À droite, à partir de la programmation prévue, les avions ne quittent en fait leur poste qu'au moment qui leur permet d'arriver à la piste de décollage en ayant alors à n'attendre qu'un minimum de temps.
Les courbes font alors apparaître dans les deux cas le temps de roulage "optimum" en vert, temps théorique des avions s'ils roulaient chacun seul sur l'aéroport, et réel (actual taxi time en rouge) qui est le temps mesuré de roulage des avions les uns parmi les autres.
À cela s'ajoute la courbe de consommation de carburant cumulé.
 
 

Simulation complète des mouvements d'avions de Paris-Charles-de-Gaulle

La vidéo illustre les différents maillons côté "avion" d'un aéroport pouvant être modélisés et simulés, incluant ainsi l'approche, les opérations piste, notamment les opérations complexes de séquencement des avions et de gestion des traversées de piste, le roulage avec la prise en compte d'un avion tracté d'un poste "au large" à un poste "au contact" et le stationnement.
Un tel outil permet alors une compréhension fine et exhaustive de l'ensemble des interactions pouvant apparaître sur une plateforme, qu'elle soit en apparence simple ou complexe.
 
 

Étude de postes d'inspection-filtrage

La vidéo illustre la possibilité de modéliser de manière détaillée le processus d'inspection filtrage des passagers, depuis leur entrée dans une file d'attente jusqu'à la sortie des lignes d'inspection.
Les modélisations permettent une analyse fine des interactions des différents maillons du processus et permettent d'évaluer les impacts que pourraient avoir des modifications de celui-ci : ré-agencement des files d'attentes, stratégie d'utilisation des lignes, changement des technologies de détections...