La portance d’une chaussée aéroportuaire correspond à sa capacité structurelle à accueillir des chargements répétés, i.e. un trafic cumulé. Ce paramètre se traduit sous forme de charge admissible RSI, ou de PCN.

La méthode historique du STAC (1973-2011) reposait sur l’utilisation d’un appareil de mesure unique dans le monde, la remorque de portance du STBA ; le principe de l’essai consistait à étudier la résistance à la fatigue du complexe corps de chaussée/sol sous-jacent.

Le STAC a développé entre 2005 et 2010 une méthode rationnelle dynamique, basée sur l’utilisation de modèles aux éléments finis 2D axisymétriques et d’un algorithme de calcul inverse associé, pour l’exploitation des résultats d’essais de HWD.

@Michaël BROUTIN / DGAC - STAC

 

 

Mise à jour le 4 décembre 2017