Rapport d'étude

Le fort développement des installations de champs d’éoliennes destinées à produire de l’énergie propre et renouvelable, a conduit l’OACI et la DGAC à réfléchir sur les dangers que représentent ces aéro-turbines pour la navigation aérienne, et chercher à améliorer leur identification, de jour comme de nuit.

Au-delà de la mise en place de balisage lumineux d’obstacle, visible par faible luminosité, se pose la question du repérage des éoliennes, de jour, par contraste, par les pilotes d’aéronefs essentiellement VFR et/ou volant à basse altitude.

Les couleurs des peintures permettant d’assurer un contraste suffisant des obstacles est donc exprimé au niveau de l’OACI en termes de coordonnées chromatiques et de facteur de luminance. Ces spécifications techniques sont toutefois peu connues du monde industriel. S’est donc posée la question de déterminer les couleurs du nuancier RAL (nuancier très utilisé dans le monde industriel) satisfaisant les critères de l’OACI pour une identification facile de ces obstacles artificiels.

Avec l’appui d’un bureau d’études spécialisé sélectionné après consultation, la détermination des couleurs acceptables du nuancier RAL, et notamment du meilleur « blanc », a pu être validée au niveau français.

document

Editeur
ISBN/ISSN
Année de publication 2009
Format A4
Nombre de pages 12
Prix version imprimée 17.00 €