Les oiseaux des aérodromes:

Description

L'Étourneau, presque toujours en bande, contrairement au Merle, s'en différencie par sa queue courte et sa silhouette triangulaire en vol.

Migration

Cette espèce est migratrice partielle. Les Étourneaux migrent en grosses bandes.

Comportement sur les aérodromes

Après la nidification, les Étourneaux viennent dans les pelouses ou les pacages d'ovins des aérodromes chercher des invertébrés. lls constituent en automne et en hiver des dortoirs très importants regroupant des milliers voire des millions d'individus. Les transits entre le dortoir et les lieux de gagnage peuvent occasionner des incidents sérieux.

Moyens de lutte

Pour l'Étourneau, de bons résultats sont obtenus avec les cris de détresse, y compris sur les dortoirs pour lesquels il convient d'intervenir trois nuits consécutives (ne pas laisser les oiseaux s'installer en début de période hivernale). Toutes ces espèces réagissent à la pyrotechnie. Seule la destruction de l'Étourneau est autorisée sur les aérodromes.

Effarouchement





Étourneau sansonnet
Sturnus vulgaris

P : 80 g (50-110)
E : 37 cm

    L'espèce n'existe pas
    Aire de nidification (printemps/été)
    Visible toute l'année et niche
    Visible en période de migration
    Aire d'hivernage
     Nidification + erratisme
     Sédentaire
     Migration
     Hivernage

Ecouter

Planche détaillée