Les oiseaux des aérodromes:

Description

Le Grand Cormoran présente une gorge blanche et, chez l'adulte au printemps, une tache blanche à la cuisse. Il est souvent posé ailes déployées pour se sécher, en position d'aigle héraldique, car son plumage se mouille contrairement à celui de la plupart des oies.

Migration

Le Grand Cormoran, migrateur partiel, adopte la même disposition mais ses battements d'ailes sont plus rapides et sa silhouette en croix massive est typique.

Comportement sur les aérodromes

Les Grands Cormorans se reposent sur les enrochements ou les digues des aéroports côtiers (Marseille). Ils peuvent croiser les pistes en allant des reposoirs aux zones de pêche (lacs, étangs, mer).

Moyens de lutte

La pyrotechnie s'utilise aussi sur les Cormorans plus confiants. La destruction de ces espèces est interdite. Faire signaler les vols de migration aux équipages. Des filets bien tendus sur les reposoirs sont très efficaces pour éviter la présence de Cormorans.

Effarouchement



Grand cormoran
Phalacrocorax carbo

P : 2400 g (1500-4900)
E : 130 cm

    L'espèce n'existe pas
    Aire de nidification (printemps/été)
    Visible toute l'année et niche
    Visible en période de migration
    Aire d'hivernage
     Nidification + erratisme
     Sédentaire
     Migration
     Hivernage

Ecouter

Planche détaillée