Les oiseaux des aérodromes:

Description

L'Hirondelle de rivage, la plus petite, est brune sur le dos. Les Hirondelles ont les ailes plus triangulaires, aux battements fantaisistes leur donnant un vol plus souple.

Migration

L'Hirondelle de rivage part plus tôt que les autres espèces. Dès le début du mois de mars, le retour se fait sur les sites de nidification.

Comportement sur les aérodromes

Les Hirondelles, peuvent être vues posées sur les pistes ou les voies de circulation, en train de picorer des insectes ou se chauffer au soleil. La hauteur de leur vol varie avec celle des insectes ailés dont elles se nourrissent : un temps froid et pluvieux les attirera au ras du sol, mais aussi les fauchages provoquant des envols d'insectes.

Moyens de lutte

Seule la pyrotechnie peut être utilisée pour tenter d'éloigner les bandes d'individus volant aux abords des pistes, mais les résultats restent aléatoires. Heureusement, l'adresse de ces oiseaux et leur faible poids font qu'ils ne représentent pas un danger important pour la navigation aérienne. Leur destruction est interdite.

Effarouchement

Hirondelle de rivage
Riparia riparia

P : 13 g (9-18)
E : 26 cm

    L'espèce n'existe pas
    Aire de nidification (printemps/été)
    Visible toute l'année et niche
    Visible en période de migration
    Aire d'hivernage
     Nidification + erratisme
     Sédentaire
     Migration
     Hivernage

Planche détaillée