Les oiseaux des aérodromes:

Description

En vol, les Milans se distinguent des Buses par leur queue fourchue, plus échancrée chez le Milan royal. Celui-ci possède deux taches blanches sous les ailes.

Migration

Le Milan royal descend jusqu'en Afrique du nord. Il hiverne en petit nombre en France.

Comportement sur les aérodromes

Les Milans viennent se nourrir d'insectes, de petits rongeurs notamment pendant les fauchages et les moissons. Plusieurs dizaines de Milans noirs et quelques Milans royaux tournoient alors en carrousels au-dessus des plates-formes. On voit souvent le Milan noir se poser sur les pistes où il constitue un danger potentiel certain. Ils mangent aussi les animaux morts tués par les maladies ou les avions.

Moyens de lutte

Seule l'utilisation intensive de la pyrotechnie donne des résultats positifs. La limitation des proies par modification de l'environnement et l'absence de décharge à proximité des aérodromes contribuent à la réduction des effectifs. La destruction de ces espèces est interdite.

Effarouchement


Milan royal
Milvus milvus

P : 1010 g (780-1600)
E : 150 cm

    L'espèce n'existe pas
    Aire de nidification (printemps/été)
    Visible toute l'année et niche
    Visible en période de migration
    Aire d'hivernage
     Nidification + erratisme
     Sédentaire
     Migration
     Hivernage

Planche détaillée