Les oiseaux des aérodromes:

Description

De la taille d'une poule faisane, l'Outarde canepetière se reconnaît en vol à ses ailes blanches aux battements précipités qui émettent un sifflement métallique. Farouche, elle est difficile à observer au sol.

Migration

Elle effectue en automne des regroupements pré-migratoires pour nous quitter l'hiver vers l'Espagne et l'Afrique du nord. Quelques Outardes hivernent en faible nombre en région méditerranéenne.

Comportement sur les aérodromes

L'Outarde canepetière niche à terre sur certains aérodromes, dans les herbes, la luzerne ou les champs de céréales. Elle recherche les vastes étendues herbacées où elle trouve sa nourriture principalement végétale à laquelle peuvent s'ajouter des insectes (sauterelles, grillons).

Moyens de lutte

L'Outarde devient de plus en plus rares en France. Dans le cas où cette espèce fréquente les aérodromes, elle peut être facilement éloignée à l'aide des moyens pyrotechniques, voire même par le passage d'un véhicule. sa destruction est interdite.

Effarouchement

Outarde canepetière
Otis tetrax

P : 810 g (515-1000)
E : 85 cm

    L'espèce n'existe pas
    Aire de nidification (printemps/été)
    Visible toute l'année et niche
    Visible en période de migration
    Aire d'hivernage
     Nidification + erratisme
     Sédentaire
     Migration
     Hivernage

Ecouter

Planche détaillée