Tout aéroport est divisé en deux zones du point de vue de la sûreté :

  • La zone publique, librement accessible sans titre ni autorisation particulière (parcs de stationnement, voiries extérieures, espaces à caractère commercial, services, zones d’accueil, banques d’enregistrement et salles de livraison bagages le cas échéant)
  • La zone de sûreté à accès réglementée (ZSAR), uniquement accessible aux personnes munies d’un titre d’accès (badges pour les personnels, titre de transport pour les passagers). On y retrouve des espaces tels que les salles d’embarquement, les passerelles, les pistes et zones de circulation de l’aéroport, les zones de tri des bagages au départ, les salles de livraison bagages le cas échéant ainsi que des espaces dits de sûreté.

La limitation entre zones publique et réservée est physiquement mise en place sur les aéroports, aussi bien à l’extérieur de l’aéroport qu’au sein des aérogares.

L’accès de la zone publique en zone réservée ne peut être autorisé qu’après contrôle de l'autorisation portée par la personne ou le véhicule concernés, le cas échéant par inspection filtrage systématique de tout personnel devant se rendre en zone réservée.