Les collisions avec les oiseaux

Deux types de dommages sont observés :

accident

Les dommages à l'exploitation : retard suite à une accelération-arrêt, demi-tour, boroscopie des moteurs, réparation.

Les dommages matériels : ils vont d'une simple déformation du bord d'attatque de l'aile à la destruction partielle ou totale du réacteur.

Que nous coûte le péril aviaire ?

accident

Ces dommages peuvent être graves et engendrer des dépenses énormes (plusieurs millions d'Euros).

Depuis 1912, 90 avions civils ont été perdus dans le monde occasionnant plus de 300 victimes.

Le plus récent est l'amerrissage d'un Airbus A 320 dans l'Hudson à la suite d'une double ingestion d'oies dans les réacteurs.

En cas d'ingestion d'oiseaux, les causes les plus fréquentes d'accidents sont :

Quand ?

accident

La plupart des collisions (~55%) ont lieu pendant les phases d'atterrissage et de décollage, à une hauteur inférieure à 50 pieds.

Les incidents sérieux sont deux fois plus nombreux au décollage qu'à l'atterrissage.

Les parties de l'aéronef les plus touchées sont dans l'ordre décroissant : les moteurs, le cockpit et les ailes.

 


Page mise à jour le 9 mars 2011