Martin triste

Description

Le Martin triste, sombre dans l'ensemble, a le bec, les pattes et des lunettes jaunes. Les taches alaires blanches sont bien visibles en vol.

Migration

Le Martin triste a été introduit à Mayotte et à la Réunion pour lutter contre les insectes.

Comportement sur les aérodromes

Les Martins tristes, au comportement grégaire, fréquentent les aérodromes matin et soir pendant les déplacements pré et post-dortoir ou bien après le fauchage de l'herbe. Ils se nourrissent alors des insectes mis à jour par la faucheuse.

Moyens de lutte

La pyrotechnie doit être utilisée de manière plus systématique pour arriver à effaroucher les les Martins tristes, pour lesquels une accoutumance peut être observée à long terme. Pour cet oiseau, l'effarouchement à l'aide d'un fusil de chasse et de cartouches à plomb peut être envisagé après une demande d'autorisation de destruction faite localement. En évitant de faucher trop souvent et en essayant de garder un couvert végétal à une hauteur d'au moins 30 cm, on limite la fréquentation des plates-formes aéroportuaires par cette espèce.

Effarouchement

Martin triste
Acridotheres tristis

P : 105 g (80-140)
-

    L'espèce n'existe pas
   Aire de nidification (printemps/été)
    Visible toute l'année et niche
    Visible en période de migration
    Aire d'hivernage
    Nidification + erratisme
    Sédentaire
    Migration
    Hivernage

Page modifiée le 19/2/2010




Voir la planche détaillée