3 - Évolution mensuelle des collisions

Le graphe E montre comme les années passées une augmentation très significative du nombre des collisions en été (juin à juillet). Elles sont dues en grande partie à des jeunes Rapaces peu habitués aux avions comme les Faucons crécerelles qui nichent dans les hangars d’aérodromes et sont percutés par les avions dès leur envol.

Les Hirondelles et Martinets tout comme les Milans noirs, présents uniquement l’été, protégés et très difficiles à effaroucher, expliquent aussi cette augmentation.

La migration d'automne a montré un pic bien marqué d'incidents enregistrés en octobre avec des Pigeons, Vanneaux et Rapaces.

Graphe E


Page mise à jour le 14/1/2010