6 - Localisation des impacts

On note sur les graphes L que les moteurs sont touchés dans 20 % des cas et que seuls 91 réacteurs ont été endommagés entre 2001 et 2005 contre 131 entre 1996 et 2000 témoignant peut-être d’une meilleure résistance aux impacts d’oiseaux.

40 % des impacts sont notés sur l’avant des appareils : radôme, nez et pare-brise qui sont le plus souvent touchés (incidents faciles à percevoir par les pilotes et correctement répertoriés) .

Graphe L

Graphe L1

Graphe L2


Page mise à jour le 14/1/2010

Un radôme endommagé après une collision avec un Vanneau huppé

Le réacteur d’un A320 partiellement détruit par un Goéland argenté

L’aile d’un Piper Archer cisaillée par un Butor étoilé (Rapace)