8 - Répartition des collisions par saison

Les graphes H traduisent toujours un nombre très élevé de collisions en été. Ceci peut s’expliquer par l’arrivée d’espèces migratrices comme les Hirondelles et Martinets, ainsi que l’envol des jeunes oiseaux peu habitués aux avions comme les faucons crécerelles par exemple, qui s’entraînent à voler sur les aérodromes, inconscients du danger occasionné par le trafic aérien.

De plus, la taille des populations d’oiseaux augmente à cette époque de l’année d’un facteur 2 à 5 selon les espèces, ce qui augmente la probabilité de rencontres.

Graphe H

Graphe H1

Graphe H2

Les deux saisons de migration (automne et printemps) sont aussi bien marquées surtout la migration post nuptiale d’automne, où les millions de jeunes migrateurs augmentent la probabilité d’impact par rapport au printemps.


Page mise à jour le 14/1/2010

Grues cendrées en migration