9 - Conséquences des collisions sur le vol

Les graphes K montrent que 87 % des collisions avec les oiseaux n’ont eu aucune conséquence sur les avions ou sur les vols entre 2001 et 2002.

Le nombre de retards d’exploitation supérieurs à 30 minutes a bien baissé en 2001/2003 (48 contre 67 antérieurement) tout comme les atterrissages de prudence qui ont bien diminué. Ainsi, leur nombre était de 68 dans la période 1998/2000,  37 en 2001/2002 et seulement 14 entre 2003 et 2004. Ce nombre se stabilise en 2005 avec 12 atterrissages de prudence.

Enfin, les décollages interrompus sont toujours voisins d’une dizaine par an.

Graphe K

Graphe K1

Graphe K2


Page mise à jour le 14/1/2010